Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Auto-assemblage et propriétés physiques de systèmes mixtes : nanoparticules/ fluides complexes structurés.

Proposition de stage 2009-2010
MASTER 2ème année

 

Laboratoire : Laboratoire de Physique des Solides

Adresse : Bâtiment 510, Centre Scientifique d’Orsay, 91405 Orsay Cedex Directeur du laboratoire : Jean-Paul Pouget

Responsables du stage : B.Pansu et P.Davidson Téléphone : 0169155332 et 0169155393 e-mail : pansu@lps.u-psud.fr davidson@lps.u-psud.fr

page web : http://www.lps.u-psud.fr/spip.php?r... http://www.lps.u-psud.fr/spip.php?r...

 

Titre du sujet proposé :

Auto-assemblage et propriétés physiques de systèmes mixtes : nanoparticules/ fluides complexes structurés.

 

Projet scientifique :

L’auto-assemblage de nanoparticules, sphériques ou anisotropes, confinées dans des architectures cristal-liquides périodiques conduit à des systèmes mixtes potentiellement intéressants, par exemple dans des dispositifs photoniques. Les fluides complexes, tels les solutions de tensio-actifs, sont des systèmes physico-chimiques où l’espace peut spontanément se trouver divisé du fait de l’organisation des molécules de tensio-actifs. Les subdivisions de l’espace ainsi obtenues peuvent présenter différentes symétries (lamellaire, hexagonale ou cubiques), suivant la phase formée.

Notre objectif sera de comprendre les interactions entre les nanoparticules à travers un tel milieu structuré. Pour cela, il est essentiel de disposer de monodomaines des mésophases de ces systèmes mixtes. Dans ce but, nous utiliserons diverses méthodes de croissance contrôlée, récemment mises au point [1-3]. Nous envisageons aussi la mise en forme de certains de ces systèmes mixtes dans des films librement suspendus ou déposés.

L’étude de ces systèmes se fera à travers leur analyse structurale et l’examen de leurs propriétés optiques, mécaniques et/ou magnétiques. Les techniques expérimentales principalement utilisées pour étudier l’auto-assemblage seront la microscopie optique en lumière polarisée et la diffusion des rayons X (au laboratoire et aux installations de rayonnement synchrotron, SOLEIL et ESRF). Le comportement mécanique de ces phases dopées sera ensuite étudié par rhéométrie classique (mesure des modules G’ et G") et par analyse structurale sous cisaillement grâce à une cellule transparente aux rayons X.

Ce projet s’insère dans le cadre du Pôle "Fluides Complexes" du laboratoire qui regroupe une quinzaine de personnes travaillant sur des sujets très voisins et utilisant des techniques complémentaires.

[1] D.Constantin et al, Phys. Rev. Lett., 101, 098101 (2008) [2] K.Beneut et al, Langmuir, 24, 8205 (2008) [3] A.S.Poulos et al, Langmuir, 24, 6285 (2008).