Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home page > Albert Fert, Gold Medal of the CNRS in 2003

octobre 2003

Le CNRS a décerné cette année sa Médaille d’or au physicien Albert Fert, professeur à l’Université Paris-Sud, directeur scientifique à l’Unité mixte de physique CNRS/Thales (associée à l’Université Paris-Sud), pour sa découverte de la magnétorésistance géante (Giant Magneto-Resistance, GMR) et sa contribution au développement de l’électronique de spin. Ce domaine de recherche en nanosciences est actuellement en forte expansion. La GMR a déjà un impact important sur les technologies de l’information et de la communication. Elle est notamment à l’origine de l’élaboration de têtes de lecture magnétique extrêmement sensibles qui équipent aujourd’hui tous les disques durs. Ces têtes sont aujourd’hui produites et commercialisées au rythme de 615 millions par an. D’autres secteurs pourront bénéficier bientôt d’applications de l’électronique de spin, en particulier la téléphonie mobile, l’informatique portable ou encore l’électronique embarquée. Les travaux du professeur Fert ayant conduit à la découverte de la GMR ont été menés au sein du Laboratoire de Physique des Solides d’Orsay, et ont notamment donné lieu à l’une des dix publications les plus citées de la revue Physical Review Letters: M. N. Baibich, J. M. Broto, A. Fert, F. Nguyen Van Dau, F. Petroff, P. Etienne, G. Creuzet, A. Friederich, et J. Chazelas, Giant Magnetoresistance of (001)Fe/(001)Cr Magnetic Superlattices, Phys. Rev. Lett. 61, 2472, 1988. Cette distinction décernée à Albert Fert est la quatrième médaille d’or attribuée par le CNRS à une personne ayant été membre du Laboratoire de Physique des Solides d’Orsay. Elle vient en effet après celles de Jacques Friedel (médaille d’or du CNRS en 1970), Raymond Castaing (1975) et Pierre-Gilles de Gennes (1980).

Plus d’informations