Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaire Charlie Gosse

Charlie Gosse

Laboratoire de Photonique et de Nanostructures
LPN-CNRS, route de Nozay, 91460 Marcoussis

Le concept de laboratoire sur puce propose de miniaturiser et d’intégrer sur un même substrat tous les procédés analytiques nécessaires à l’obtention d’informations diagnostiques à partir d’un échantillon biologique. A travers l’automatisation et la réduction en taille, on cherche alors à récolter des données plus complètes et de meilleure qualité, plus rapidement et à meilleur coût. Cependant, le passage à l’échelle micrométrique se traduit aussi par de nombreux changements de régimes physiques et il est alors possible d’imaginer moult dispositifs expérimentaux innovants. Ce séminaire présentera deux d’entre eux, développés au sein d’un consortium comprenant, outre le LPN, des laboratoires de l’Ecole Normale Supérieure, de l’Ecole Centrale, de l’Université Paris 6 et du Muséum National d’Histoire Naturelle. Afin de pouvoir dire si une espèce chimique donnée A1 est présente dans un mélange complexe [Aj], nombre de tests biochimiques reposent sur l’évaluation des paramètres thermodynamiques d’interactions entre les multiples ligands Aj et une cible ad hoc B. Malheureusement ces techniques sont souvent peu discriminantes et nous proposons donc plutôt d’utiliser la cinétique comme critère d’adressage. Plus précisément, nous montrerons comment il est envisageable de construire des protocoles de détection reposant sur la mise hors équilibre des divers systèmes réactifs [Aj + B = Cj] : une perturbation périodique est appliquée au mélange à étudier et la mesure d’une observable résonante uniquement pour l’espèce recherchée A1 permet de voir si cette dernière est présente. De façon concrète, nous nous intéressons à la réaction d’hybridation entre courts brins d’ADN complémentaires, notre objectif étant de mettre en évidence toute mutation ponctuelle entraînant un mésappariement. Dans le premier dispositif qui sera présenté, la mise hors équilibre est obtenue par réalisation d’un profil de concentration inhomogène. Selon les conditions expérimentales et la valeur des constantes cinétiques, différents modes de relaxation par diffusion sont alors observés. Dans le second microsystème dont il sera question, c’est une modulation de température qui est appliquée et les variations de l’avancement de la réaction qui sont évaluées.