Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Manipuler une paire de Cooper par le spin

PROPOSITION DE SUJET DE THESE
Années 2008-2011

Nom Laboratoire : Laboratoire de Physique des Solides

Code d’identification CNRS : UMR8502

Nom du responsable de la thèse : Marco Aprili

e-mail : aprili@lps.u-psud.fr téléphone : 01 69 15 53 22

Lieu du stage : LPS, bat 510, Orsay

Titre : Manipuler une paire de Cooper par le spin

Les systèmes hybrides sont constitués de la juxtaposition de matériaux ayant un ordre électronique bien défini (métal normal N, ferromagnétique F, supraconducteur S, etc.). Au cœur de chaque matériau l’ordre électronique est celui du massif tendis qu’au niveau des interfaces la compétition entre ordres éventuellement antagonistes s’opère, donnant lieu à des phénomènes nouveaux. Les longueurs caractérisant l’interpénétration des différents ordres dépendent des mécanismes de relaxation. Ces longueurs peuvent être atteintes aujourd’hui par nanofabrication.

Est-il possible de manipuler une paire de Cooper singulet en utilisant le spin de chacun de ses deux électrons. Dans l’esprit d’une expérience d’optique, nous proposons d’utiliser un matériau ferromagnétique comme polariseur et de séparer la paire entre deux domaines ferromagnétique orientés antiparallélement. Si les deux domaines sont plus petits que la longueur de cohérence de phase, la paire peut se reformer dans une autre électrode supraconductrice.

Nous proposons d’étudier cet effet lié à la non-localité quantique par des mesures de transport et en particulier d’effet Josephson et spectroscopie tunnel sous champ magnétique à très basse température