Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Analyses in-situ de la croissance par CVD de nanotubes de carbone multi-feuillets

Position post-doctorale

CEA-Saclay, DSM/IRAMIS/SPAM/Laboratoire Francis Perrin

en commun avec le Laboratoire de Physique des Solides Orsay

Intitulé du projet de recherche :

Analyses in-situ de la croissance par CVD de nanotubes de carbone multi-feuillets

Projet de recherche :

Le projet post-doctoral s’inscrit dans le cadre du projet ANR P-NANO ALUCINAN « Utilisation de faisceaux de lumière pour l’analyse in-situ de la croissance par CVD de nanotubes de carbone multi-feuillets » qui implique plusieurs partenaires : le Laboratoire Francis Perrin au CEA-Saclay, le Laboratoire de Physique des Solides à Orsay, l’Institut Néel à Grenoble et le synchrotron Soleil. Il a pour objectif de déterminer et comprendre les étapes de nucléation et croissance des nanotubes multi-feuillets durant leur synthèse par CVD d’aérosol. L’approche développée consistera à analyser la croissance des nanotubes directement pendant la synthèse en implantant des techniques utilisant des faisceaux de lumière sur le réacteur de synthèse. Les diverses techniques retenues sont la réflectométrie laser, la diffraction des rayons X, la spectrométrie Raman et la spectroscopie d’absorption (EXAFS/XANES).

Le candidat post-doctoral interagira étroitement avec l’ensemble des partenaires du projet et prendra en charge la conception et le développement des dispositifs réacteur/four adaptés à l’implantation des techniques d’analyse. Par la suite, il sera amené à effectuer des analyses préliminaires en laboratoire avant de réaliser des études plus complètes en utilisant les lignes de lumière de SOLEIL. L’accent sera, en particulier mis, sur l’étape de nucléation avec l’étude chimique et structurale des phases catalytiques à base de fer et des entités carbonées. Lors de l’étape de croissance, nous déduirons de l’étude cinétique les évolutions chimiques et structurales des différentes phases tout au long du procédé. La richesse de ces résultats permettra de répondre à de nombreuses questions liées à la nucléation/croissance des nanotubes de carbone.

Références bibliographiques

V. Heresanu et al., J. Phys. Chem. C, 2008, 112 (19), 7371-7378. M. Pinault et al., Carbon, 2005, 43, 2968-2976. M. Pinault et al., Nano Lett., 2005, 5, 12, 2394-2398.

Durée : 24 mois

Début souhaité : 1er Septembre 2008

Profil du post-doctorant :

Physico-chimiste en Sciences des Matériaux. Des compétences dans les domaines suivants seront appréciées : synthèse par CVD, nanomatériaux de préférence nanotubes, caractérisations des matériaux (DRX, Raman, EXAFS/XANES, MEB, MET,…).

Responsable du projet :

Mme Martine MAYNE-L’HERMITE ; martine.mayne@cea.fr ; tél : 01 69 08 48 47

Les candidatures doivent être adressées par mail aux responsables du projet et doivent comporter dans un premier temps une lettre de motivation et un CV avec liste de publications jointes.