Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Etude structurale d’un nouveau cristal électronique organique (o-Me2TTF)2X(X=I,Br)

Proposition de stage 2008-2009
MASTER 2ème année

 

Laboratoire : Laboratoire de Physique des Solides

Adresse : Bâtiment 510, Centre Scientifique d’Orsay, 91405 Orsay Cedex Directeur du laboratoire : Jean-Paul Pouget

Responsable du stage : Pascale Foury Téléphone : 01 69 15 60 55 e-mail : foury@lps.u-psud.fr

 

Titre du sujet proposé :

ETUDE STRUCTURALE D’UN NOUVEAU CRISTAL ELECTRONIQUE ORGANIQUE (o-Me2TTF)2X (X=I,Br)

 

Projet scientifique :

Les cristaux à fortes corrélations électroniques, dits cristaux électroniques, peuvent présenter des propriétés exceptionnelles, l’exemple type étant la supraconductivité. Parmi ces cristaux électroniques, les conducteurs organiques de basse dimension sont intensivement étudiés car ils présentent des diagrammes de phases (pression, température) extrêmement riches où la phase supraconductrice est en compétition avec divers fondamentaux. La stabilisation de ces fondamentaux dépend de l’importance des couplages électron-électron et électron-phonon dans le système ainsi que du remplissage de bande. Dans le cas d’un ½ remplissage de bande, la physique est dominée par un effet de localisation de Mott et la phase supraconductrice est déstabilisée. Nous nous intéressons donc plutôt aux systèmes ¼ remplis. La synthèse de tels systèmes n’est pas triviale et depuis plusieurs années, nous travaillons sur des composés imparfaitement ¼ remplis. Récemment un nouveau composé structurellement ¼ rempli a vu le jour : (o-Me2TTF)2X X = I, Br (voir figure). Le stage que nous proposons concerne l’étude structurale par diffusion X de ce composé. Dans ce système une phase ferroélectrique associée à un ordre de charge apparaît. Nous souhaitons étudier en fonction de la température et de la pression les éventuelles modifications structurales associées à la transition entre la phase métallique, la phase ferroélectrique et une éventuelle phase supraconductrice. Ce projet est soutenu par un financement ANR.

Techniques utilisées : Diffusion des rayons X

Qualités du candidat requises : Goût pour l’expérimentation

Rémunération éventuelle du stage : Envisageable Possibilité de poursuivre en thèse ? Oui Si oui, quel est le mode de financement envisagé : Bourse du Ministère