Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaire Rénal Backov

Rénal Backov

Centre de Recherche Paul-Pascal
Université Bordeaux I

De nos jours il est demandé aux chimistes de concevoir des entités de plus en plus complexes, multi-échelles, multifonctionnelles, capables de développer un certain degré d’autonomie, à l’instar des organismes du monde du vivant. La genèse de telles architectures complexes ne peut être réalisée que par une approche transdisciplinaire des sciences chimiques. Dans ce contexte global émerge le nouveau concept de Chimie Intégrative [1]. Dans le cadre de ce séminaire seront donnés quelques exemples non-exhaustifs d’architectures complexes obtenues par une combinaison "chimie douce/émulsions/mésophases lyotropes" dédiées par exemples à la catalyse hétérogène, au relargage thermo-stimulé de principes actifs, aux systèmes électro-capacitifs, aux anodes de batteries Lithium et autres composés dédiés au stockage de l’hydrogène.

Au-delà, et à travers cet exemple de combinaison discrète, nous montrerons comment cette Chimie Intégrative parvient à positionner les réacteurs chimiques au sein de l’espace géométrique, apparaissant dès lors comme une évolution naturelle des concepts de chimie douce et de chimie supramoléculaire.

  1. Chimie Intégrative : une évolution naturelle des concepts de chimie douce et de chimie supramoléculaire. R. Backov, L’actualité chimique, Dossier, vol. 329, p. 1, avril 2009.