Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Activités de recherche > Dynamique de Systèmes Mésoscopiques > Dynamique de jonctions SNS

Dynamique de l’effet de proximité

La réponse linéaire à haute fréquence d’un anneau hybride normal/supraconducteur sonde la réponse non dissipative et dissipative du courant. A très basse fréquence, la réponse est purement non dissipative, et reflète simplement le fait qu’un supercourant parcourt l’anneau. A plus haute fréquence, on atteint un régime plus complexe où la réponse non dissipative est modifiée, et la réponse dissipative apparaît. La première contribution est due au retard de la réponse des populations à l’excitation alternative, et correspond à un supercourant bruyant. A plus haute fréquence (GHz), la réponse dissipative est due à des transitions entre niveaux de part et d’autre du minigap induit dans le métal normal. Ces transitions sont “photoinduites” par l’excitation haute fréquence.