Partenaires

CNRS


Rechercher



Accueil

Antonio TEJEDA

Je suis chercheur CNRS au Laboratoire de Physique des Solides (Orsay).

Ma recherche est focalisée sur les systèmes à basse dimension, comme les surfaces des solides, les interfaces entre deux matériaux solides, des composés lamellaires ou le graphène. Ici, la physique est souvent très différente de celle des systèmes massifs : le confinement électronique apparaît, des transitions de phase caractéristiques ont lieu, et la corrélation électronique est augmentée. C’est sont précisément ces phénomènes qui m’intéressent.

Des exemples de systèmes avec confinement électronique qui m’intéressent sont des puits quantiques nanométriques sur des surfaces métalliques ou dans des rubans nanométriques de graphène. Les transitions de phase que j’étudie sont celles relatives à la corrélation électronique (comme les transitions de Mott), ou relatives au mouvement atomique (transitions avec des fluctuations dynamiques) ou avec des instabilités électroniques (ondes de densité de charge). J’étudie aussi les transitions de phase et les processus de transfert de charge dans des matériaux photovoltaïques.

Pour étudier ces systèmes, j’utilise une approche qui exploite des techniques expérimentales complémentaires pour étudier la structure atomique et électronique, généralement des microscopies ou des techniques de diffraction combinées avec des spectroscopies d’électrons ; ces approches expérimentales sont ensuite combinées avec des calculs de collaborateurs.